Qu’est-ce qu’une « pierre gemme » ?

Depuis la préhistoire jusqu’à nos jours, des pierres continuent à se former dans les profondeurs de l’écorce de notre globe terrestre. Certaines pierres ont résisté aux divers changements climatiques et géologiques de notre planète. Ce sont des matières très précieuses et qui sont difficiles à trouver. Mais alors qu’est-ce qui définit exactement une pierre gemme ?

Définition d’une pierre gemme

Le nom de la pierre gemme vient du latin « gemma » qui veut dire « bourgeon » au sens propre du terme. Au sens figuré, ce nom signifie « pierre précieuse ». Le nom commun le plus utilisé pour l’appellation de la pierre gemme reste cependant la pierre précieuse. A l’origine, la gemme est une pierre brute qui a besoin d’être taillée à l’aide d’un lapidaire pour faire ressortir sa beauté, son éclat, sa couleur. Ce travail est effectué par un spécialiste des pierres précieuses appelé le gemmologue. La science qui étudie la gemme est la gemmologie. La gemme est donc la formation d’une pierre précieuse, fine ou naturelle et exige certains aspects, textures et qualités (dureté, clarté, limpidité, résistance à l’usure, éclat, couleur, …). Elle peut se présenter sous diverses formes : brute, naturelle, organique, minérale, taillée ou polie, fabriquée artificiellement ou synthétique.

Le mode de formation et de traitement d’une pierre gemme

Les pierres précieuses se forment en général dans des roches en profondeur, dans certains dépôts alluviaux comme l’argile, la boue… Il en existe aussi dans les grès ou les conglomérats précambriens, dans les lits de certaines rivières, dans l’océan, la mer… La procédure d’extraction des pierres gemmes est parfois dangereuse et coûteuse en raison de la dureté des cristaux à extraire. Les cristaux sont souvent extraits dans des mines souterraines. Les gemmes sont traitées selon sa dureté, sa qualité, et sa résistance. Ces traitements déterminent la classification des pierres qui s’effectuent sur l’échelle de Mohs allant de 1 à 10.

Les différents types de pierres gemmes et leurs vertus

Selon leur caractéristique, on distingue quatre types de gemmes :

Les pierres précieuses : qui englobent les pierres gemmes de très hautes qualités (diamants, saphirs, rubis, émeraude)

Les pierres fines : ce sont les gemmes transparents, autrefois appelées pierres semi-précieuses ou semi-fines comme la topaze, le quartz, l’opale, l’améthyste, la tourmaline…

Les pierres ornementales ou pierres dures : qui englobent les pierres opaques comme le lapis-lazuli, malachite, turquoise, jade, jaspe…

Les pierres organiques : qui sont d’origines animales, végétales, minérales et organiques comme l’ambre qui est une résine fossile, le corail, le nacre, l’ivoire, les perles, le jais, …

Depuis des années, les pierres gemmes font l’objet d’ornements. Certaines croyances les attribuent différentes vertus : source de pouvoirs magiques, surnaturels et médicinaux. Elles sont également utilisées lors des rituels et des cérémonies des peuples préhistoriques.

D’où viennent les pierres précieuses et semi-précieuses ?
Quels types de métaux et de pierres travaille-t-on en Haute joaillerie ?